Le Projet Alimentaire Territorial de l’Ile d’Yeu

Projet Alimentaire TerritorialLors de la dernière Assemblée Générale, nous avons brièvement parlé du PAT (Projet Alimentaire Territorial) de l’Ile d’Yeu, que plusieurs d’entre vous ne connaissiez pas.

Notre SCCI fait partie des partenaires impliqués dans ce PAT, qui la mentionne notamment en pages 20 et 21.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter ce document très bien rédigé et qui présente une bonne synthèse de l’agriculture sur l’île en cliquant sur ce lien : PAT de l’Ile d’Yeu

Assemblée Générale le 26 octobre 2019

Nous avons le plaisir de vous inviter à la première Assemblée Générale de la SCCI Terres Islaises depuis sa constitution il y a bientôt un an.
Cette Assemblée Générale se tiendra le 26 octobre 2019 à partir de 20h au siège social de la SCCI :

Locaux du Pôle Économique:

49 rue des Bossiles

85350 L’ILE D’YEU

Nous espérons avoir le plaisir de vous y rencontrer si vous êtes déjà coopérateur, ou si vous ne l’êtes pas encore, c’est le moment de le devenir !

En lien, la convocation officielle et l’ordre du jour

SCCI Terres Islaises, 6 mois déjà !

Un chemin semé d’embûches, plus de 6 mois se sont écoulés depuis la première Assemblée Générale de la SCCI Terres Islaises. Que de chemin parcouru… mais quel parcours du combattant ! L’administration et la mise en œuvre d’une telle structure est loin d’être facile, un grand merci à notre trésorier-comptable, Benoit Gaborit, qui a été sur tous les fronts, création de la coopérative, gestion des souscriptions, site internet, relance administrative, tenu comptable… Pour ces premiers mois de notre existence, je peux vous dire que le conseil de gouvernance n’a pas été de tout repos, merci à tous.

En effet, 6 mois pour acter un changement notable dans notre organisation avec le départ d’Hamosphère, l’association avec qui tout avait commencée mais qui doit faire face à des problèmes juridiques de financements de leurs gestionnaires et qui sont plus occupés à tenter de gérer ces problèmes internes qu’à assister les nouvelles structures comme la nôtre. Nous pourrons toujours revenir vers eux, si nous le souhaitons,  car leur expertise en  projets d’utilité sociale et environnementale pourra nous être utile, une fois leurs problèmes de gestion administrative réglés, s’ils y survivent.

En revanche, nous ne proposons plus de collège C d’adhésion via Hamosphère pour ceux qui souhaitaient être défiscalisés en souscrivant des parts sociales chez eux. Et les quelques personnes l’ayant fait on eu la mauvaise surprise d’apprendre qu’au final la défiscalisation ne fonctionne pas !

Heureusement, 6 mois pour aussi apprécier une adhésion de nombreux souscripteurs à la SCCI Terres Islaises. Notre coopérative est maintenant forte de 10000€ d’adhésion pour démarrer dès que possible des projets d’achats de terrains et/ou de participation à des projets agricoles pérennes sur l’île d’Yeu.

Mais le plus dur commence… acheter des terrains pour les protéger et garder leur définition agricole ou naturelle. Il est loin le temps où les terrains de l’île d’Yeu n’intéressaient que les moines, parfois on aimerait bien remonter le temps ! Mais la réalité nous rattrape et la logique ne fait pas partie du vocabulaire des Hommes. Il n’a jamais été aussi difficile d’acheter un bout de terre agricole sur l’île, de nombreux propriétaires espérant une modification de PLU rendant leur terrain constructible un jour, avec une grosse plus-value à la clef.

L’exemple de l’achat du terrain agricole sur lequel nous devions montrer la force de ce projet commun ne sera pas, j’espère, un cas concret. En effet, malgré la signature d’un compromis de vente, des proches du propriétaire ont bloqué la vente suite aux quelques articles publiés dans les médias. Pas pour y développer un projet agricole bien sûr, mais surtout par peur d’être déshérités d’une parcelle qui, peut-être, pourrait passer constructible un jour. Toujours ce même discours de la construction de logements secondaires, cette envie de se tirer une balle dans le pied pour un hypothétique profit économique ponctuel sans lendemain. Il va très probablement falloir déménager malgré mes efforts depuis 3 ans pour défricher et nourrir cette terre de semences mellifères. Les ruches devront sans doute partir, mais les fleurs et arbustes resteront j’espère.

Il faut continuer nos efforts et chercher des propriétaires de terrains agricoles qui ont le souci de protéger ce territoire, trouver des propriétaires qui comprennent que la pérennité des richesses environnementales et culturelles de l’île d’Yeu ne pourront être sauvées qu’en préservant les fonctions écosystémiques des terrains agricoles et naturels. N’hésitez pas à nous informer si vous connaissez cet homo sapiens en voie de disparition !

Bonne continuation à tous nos coopérateurs et longue vie à la SCCI Terres Islaises !

Renan POINTEAU
gérant de la SCCI Terres Islaises

Meilleurs vœux 2019

Nos meilleurs vœux de bonheur, de santé, et de réussite pour cette nouvelle année 2019.

Nous espérons que cette année verra le succès et le développement de notre nouvelle SCCI Terres Islaises, qui après l’Assemblée Générale Constitutive du 30 octobre 2018, est née officiellement au tribunal de commerce de la Roche sur Yon le 26 novembre. Elle a ensuite pu ouvrir son compte en banque au Crédit Mutuel Océan de l’Ile d’Yeu juste avant Noël. Notre SCCI a également désormais son site internet.

Tout est donc désormais prêt pour le démarrage effectif de nos activités.

A la fin 2018, nous avions 36 coopérateurs effectifs ayant payé leur souscription, pour un montant global de 7560€ déposés à la banque. Nous en avons à peu près autant en promesses de souscription qui nous l’espérons seront réglées très prochainement. Et nous espérons en avoir bien plus prochainement, nous comptons sur vous tous pour faire connaitre la SCCI en en parlant largement autour de vous, afin d’avoir plein de nouveaux coopérateurs.

A bientôt pour plus de nouvelles,

Le Conseil de Gouvernance – Renan, Gilles et Benoit

Le mot du gérant

Au nom du conseil de gouvernance, je tiens tout d’abord à remercier les adhérents présents à l’Assemblée Générale constitutive du 30 octobre 2018. En effet, votre présence nombreuse et votre participation ont montré la pertinence de ce projet. Il existe une réelle volonté des Islais « pure souche ou d’adoption » de gérer et de protéger durablement les terres agricoles et naturelles de l’île d’Yeu.

L’implication d’une communauté « Terres Islaises » constitue une étape indispensable à la réussite de la coopérative et de ses objectifs. Ce projet concerne tous les Islais, résidents secondaires, institutions, agriculteurs, artisans, commerçants ou pêcheurs. En effet, nous vivons, nous travaillons, nous exploitons, nous profitons tous des terres de l’île d’Yeu. A nous de les gérer et de les protéger des politiques d’aménagement spéculative de l’île. Les pratiques d’investissements et d’enrichissement personnel menées depuis 30 ans doivent cesser. Sinon nous risquons de perdre ce pourquoi nous aimions notre « cailloux » : Bon-vivre ensemble, accueil, isolement, qualité des paysages et de son environnement,…

La rentabilité court-terme des politiques d’aménagement de l’île a permis d’augmenter les finances privées et publiques locales. Mais les richesses sociales, culturelles et environnementales de ces terrains (situation géographique, fertilité des terrains, intérêt pour l’écosystème), qui ont permis cet enrichissement disparaissent en même temps que leur artificialisation. Ainsi, les autorités publiques sont prises entre le marteau et l’enclume. Comment développer et soutenir l’économie locale lié à l’urbanisation tout en protégeant les terres agricoles et naturelles de l’île?
La Coopérative aide à mieux gérer ce paradoxe à long terme. La SCCI Terres Islaises constitue un outil indépendant, géré par une communauté locale, animée par un objectif commun : Protéger le foncier agricole et naturel de l’île et garantir durablement les valeurs d’usages de ces terrains.

Nos moyens sont variés:

  • Acquérir des terres agricoles et naturelles.
  • Les louer à des exploitants.
  • Mettre en valeur des terrains naturels.
  • Mettre en oeuvre de constructions réversibles qui respectent l’environnement et le paysage local sur les terrains agricoles constructibles.

Bienvenue à tous, et longue vie à Terres Islaises !

Renan POINTEAU